Le tatouage dans la culture rock

Publié par Lionel VENET le

Le tatouage dans la culture rock

Rock tattoo’roll :

Guitar Ink Shirt Hero

Les années 50 :

Le style rock est né de la fusion entre des dérivés du blues et de la country dans les années 50 aux Etats Unis. L'étiquette rock'n'roll est utilisée, dans un premier temps, pour distinguer le rythme and blues des Afro-Américains de celui des Blancs et ce pour des raisons liées à la politique raciale de l'époque.

Le tatouage quant à lui est un motif artistique permanent effectuer sur la peau dont les motifs sont justement souvent d'inspiration rock'n’roll et reprennent des thèmes des années 1950 et 60, le style Old School en étant par ailleurs une de ces plus belles expressions. Durant cette décennie le tatouage ne souffre pas d’une bonne réputation car « réservé » aux loubards.

Les années 60 :


Le rock dans les années 60 change peu à peu pour évoluer en même temps que les enjeux majeurs des changements sociétales qui se profilent. Le rock prend notamment une dimension plus politique.

Le tatouage lui souffre d’une perception sociale négative, ce qui a eu pour conséquence la diminution du nombre de tatoués dans cette décennie, faute d’une hygiène irréprochable. Les tatoueurs étant accusés entre autres d’avoir favorisé la propagation de l’hépatite.

 

Tatouage et rock : la musique dans la peau :

Les années 70 :

Dans les années 70 de nouveaux sous-genres du rock apparaissent, le hard rock, le heavy métal, le glam rock, le rock progressif et le punk progressif tandis que le tatouage lui semble jouir d’une meilleure réputation.

En effet le mouvement hyppies contribuent à un renouveau du tatouage au Etats Unis en même temps que la culture punk en Angleterre.

 

L’art de la contre-culture :

Les années 80 :

Au début des années 80, un retour aux sources s’opère avec la venue du rock alternatif, un genre de rock issu de la scène underground et largement populaire jusque dans les années 1990.

Des groupes inspirés du punk rock ayant des contrats avec des labels indépendants qui n’entraient pas dans les standards de l'époque au même titre que le tatouage s’exprimait encore comme signe de ralliement à la dissidence puisqu’il n’existait à cette période en France qu’une vingtaine de salon de tatouage, se faire piquer l’épiderme reste encore très confidentiel.

 

L'engouement du tatouage, le déclin du rock :

Les années 90 à aujourd’hui :

Dans les années 90 à 2000 le tatouage suscite l’engouement et d’autre style de musique apparaisse tel le hip-hop, le rap ou encore le R’n’B, provoquant un effet de mode à travers toutes les couches de la population, s’appropriant à leur tour cet art corporel.

Le tatouage devient décoratif et populaire et avec Internet et l'accès presque illimité à tous les genres musicaux, il devient difficile de réfléchir en termes de genres. 

Tout un chacun peut être tatoué sans revendiquer une appartenance à une culture ou un style particulier.

Guitar rock Ink Shirt

Produit lié à cet article

Shirt tattoo Ink  Shirt
Shirt tattoo Ink  Shirt Shirt tattoo Ink  Shirt Shirt tattoo Ink  Shirt Shirt tattoo Ink  Shirt

Tee-shirt serpent tatouage Homme

Ce T-Shirt tattoo Ink Shirt est bien plus qu'un tee-shirt noir, son style unique vous distinguera par l'originalité de son graphisme. En effet dans la culture tattoo les tatouages de crâne et de serpent sont...

Voir le produit

Ces produits pourraient également vous intéresser !

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.